Royan, étape de la Vélodyssée

La station balnéaire est le point de départ (ou d’arrivée) d’un parcours de 45 kilomètres en piste cyclable le long de la Côte de Beauté et du littoral de la Presqu’île d’Arvert.

À plus de 800 kilomètres de Roscoff (Finistère) vers le nord, et à 500 kilomètres d’Hendaye au sud (Pyrénées-Atlantiques), Royan est presque à mi-route de l’itinéraire français de la Vélodyssée, un long ruban de pistes cyclables qui court sur 1 250 kilomètres le long de la façade Atlantique, depuis la Bretagne jusqu’au Pays Basque. En Pays de Royan, la portion proposée épouse la forme du littoral dessiné par la Côte de Beauté et la Côte Sauvage, soit 45 kilomètres de promenade entre l’embouchure de la Gironde et la presqu’île d’Arvert, jusqu’à La Tremblade Ronce-les-Bains.

Démarrons le périple, comme il se doit, à partir de Royan après une bonne nuit passée à proximité, dans un camping de Saint-Palais-sur-Mer ou un hôtel à Saint-Georges-de-Didonne. Le temps de trajet total est estimé à 3 heures environ, soit six bonnes heures en cas d’aller-retour, arrêts, haltes et détours non compris.

Découvrez tous nos circuits vélo sur Loopi

Balade dans Royan

Le départ officiel se situe à hauteur de l’embarcadère, terminus de l’étape précédente depuis Le Verdon-sur-Mer (Gironde). Les premiers coups de pédales emmènent le cyclotouriste le long de la plage de Foncillon. Puis un sentier s’ouvre vers le site de l’ancien fort du Chay, édifice militaire du XIXème siècle bombardé en 1945, dont quelques ruines subsistent sur leur promontoire de roches calcaires, face à l’océan. Passée la Conche du Pigeonnier, l’itinéraire se poursuit vers le nord, borde la côte jusqu’au creux formé par la plage de Pontaillac puis s’écarte provisoirement du littoral par le boulevard de la Côte de Beauté (Vaux-sur-Mer).

Arrêt vélo plage de Pontaillac à Royan

Les flots réapparaissent très vite à la plage de Nauzan qui s’ouvre sur une baie d’où part une corniche appréciée des promeneurs (Saint-Palais-sur-Mer). Un peu plus loin, de l’autre côté de la plage du Bureau, se dresse le très spectaculaire Pont du Diable, une formation rocheuse percée à jour par l’océan à proximité du massif des Pierrières (Conche du Platin). N’hésitez pas à faire le détour à pied pour profiter du point de vue.

Périple sur la Côte Sauvage

La Vélodyssée quitte Saint-Palais-sur-Mer par les avenues de la Grande Côte et de La Palmyre et s’enfonce dans une profonde pinède jusqu’au phare de la Coubre, qui marque la pointe sud de la Presqu’île d’Arvert et l’entrée sur la Côte Sauvage. Ici s’ouvre, comme un symbole, la baie de Bonne Anse (Les Mathes-La Palmyre), prisonnière d’un gigantesque banc de sable colonisé par un remarquable réservoir de faune et de flore.

La Vélodyssée en Pays de Royan, entre Saint-Palais-sur-Mer et Ronce-les-BainsDe là, le périple se poursuit vers le nord et pénètre dans le poumon vert du département, la forêt de la Coubre, un massif de près de 8 000 hectares planté de pins maritimes, de chênes et d’arbousiers par où la Vélodyssée serpente sur 25 km. Un havre rafraîchissant et imprégné de résineux où le silence de la nature, traversé par le vent du large, impose son souffle impénétrable.

Ici, la véloroute court à proximité du littoral qui étire son cordon de grèves sauvages, à La Pointe Espagnole notamment, agitée de courants impétueux. Le trajet bifurque alors progressivement vers l’est et suit la côte septentrionale de la Presqu’île où se découvre le Galon d’Or, marais et célèbre plage de La Tremblade, jusqu’à La Cèpe, autre site de baignade dans la station balnéaire de Ronce-les-Bains, qui offre une vue imprenable sur l’Ile d’Oléron et son pont de 3 kilomètres de long et 23 mètres de haut.

Le périple continue par-delà le viaduc de la Seudre, jusqu’à Marennes où se dresse son fameux clocher, le plus haut du département (85 mètres) sur la rive droite de l’estuaire.

Vous souhaitez faire des étapes lors de votre séjour à vélo sur la destination Royan Atlantique ?

Trouvez un hébergement labellisé Accueil Vélo©