Un territoire naturel préservé

Un territoire refuge

Notre territoire offre une grande diversité de paysages avec 3000 ha d’espaces naturels remarquables. L’estuaire de la Gironde, le plus grand et le mieux préservé d’Europe nous transporte dans un univers unique. Les marais, repaires privilégiés des oiseaux migrateurs, et les coteaux du sud du territoire dévoilent des paysages de toute beauté. Les forêts des Combots, de la Coubre et de Suzac constituent le poumon vert de la destination. Elles proposent des expériences sensorielles étonnantes. Les plages sauvages, à perte de vue, bordées de pins et dunes, procurent une merveilleuse sensation de liberté. Sans oublier la baie de Bonne Anse, espace naturel préservé qui se transforme au gré des marées et nous réserve de belles promenades iodées.

Ces grands espaces naturels accueillent une incroyable biodiversité avec une faune et une flore diversifiées.
Sur notre territoire le Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis veille à ce patrimoine naturel exceptionnel le long de notre littoral.

Un territoire engagé dans une démarche durable

Le nettoyage raisonné des plages

Les plages sont des espaces de loisirs, de détente, des lieux d’activités, une porte d’entrée sur la mer mais aussi des milieux fragiles abritant une biodiversité remarquable. Par souci d’offrir une plage « propre » aux visiteurs, le nettoyage mécanique sur notre littoral a largement été pratiqué mais les machines ramassent sans distinction les laisses de mer avec les déchets et, parfois, d’importantes quantités de sable. Cette pratique a des conséquences négatives sur le milieu : perte de biodiversité, accélération de l’érosion… De plus, ce mode de nettoyage rend difficile le traitement des déchets.

Le nettoyage raisonné consiste à limiter l’utilisation d’engins mécaniques sur les plages pour ramasser les déchets. Pour cela, les stations balnéaires de la Destination Royan Atlantique ont adapté les interventions de nettoyage en fonction de la période afin de préserver ce milieu naturel fourmillant de vie.

C’est pourquoi en hiver, le nettoyage manuel est privilégié ce qui permet de maintenir les laisses de mer sur les plages. Nettoyer sélectivement les plages, en ne ramassant que les déchets issus des activités humaines, permet de protéger ces laisses de mer.

Pour rester « vivante » durablement, la plage a besoin de la laisse de mer.

On appelle laisse de mer, les débris naturels arrachés des hauts fonds marins (algues, herbes marines, bois flottés, petits crustacés…) et déposés sur les plages lorsque la mer se retire. Ces dépôts naturels contribuent à l’équilibre des plages et sont utiles pour nos écosystèmes littoraux. Ce ne sont pas des déchets !

Quelle est l’importance de la laisse de mer ? Elle est nécessaire :

  • pour nicher, (les oiseaux viennent déposer leurs œufs) et se protéger (refuge)
  • pour trouver de la nourriture (restes d’animaux ou « puces de mer »). Si la laisse de mer n’est pas préservée, certaines espèces vont disparaître
  • pour lutter contre l’érosion car elle permet l’installation d’une végétation qui va retenir le sable. En effet, la matière organique en décomposition enrichit le sol favorisant ainsi le développement des plantes (telles que l’oyat).

Laisse de mer sur la plage et bac à marée

La préservation des plages avec les bacs à marées

Lors des tempêtes, des déchets humains (plastiques, mégots, filets de pêche…) se mélangent souvent à ces éléments naturels et les polluent. Afin que chacun puisse contribuer à préserver l’environnement en collectant des déchets échoués sur nos plages, les stations balnéaires se sont dotées de « bacs à marées ». Ces collecteurs spécialement dédiés aux déchets échoués sur les plages par les grandes marées, permettent aux promeneurs de faire un geste citoyen, en ramassant ces déchets charriés par la mer. Pour connaître les plages de la Destination Royan Atlantique pourvues de bacs à marées, consulter la carte : bacamaree.fr

Des sites Natura 2000

Destination Royan Atlantique a la chance d’accueillir 3 grandes zones Natura 2000 :

  • le site 30 : « Marais de la Seudre » et « Marais et estuaire de la Seudre, île d’Oléron »,
  • le site 32 : « Presqu’île d’Arvert » et « Bonne anse, marais de Bréjat et de Saint‑Augustin »,
  • le site 36 : « Marais et falaises des coteaux de Gironde » et  « Estuaire de la Gironde, marais de la rive nord ».

Créé en 1992 par l’Union Européenne, le réseau Natura 2000 se compose de plusieurs sites naturels européens identifiés pour la rareté ou la fragilité des espèces sauvages et de leurs habitats naturels. Leur objectif ? Préserver la nature tout en tenant compte des enjeux socio-économiques et culturels du territoire. Le développement durable est le pilier fondateur du réseau Natura 2000. Ces zones abritent une grande diversité d’habitats d’intérêt et d’espèces animales protégées : chauves-souris, mammifères, papillons, reptiles, oiseaux, dunes, zones humides, etc.

Pour conserver ces intérêts environnementaux qui font l’attractivité de notre territoire, les structures animatrices de ces zones ont pour mission de :

  • sensibiliser tous les usagers, estivants et résidents, aux enjeux du site. Des sorties découvertes gratuites à destination du grand public sont organisées, des lettres d’information sont éditées chaque année, des sites internet sont dédiés à ces sites, etc…
  • promouvoir les bonnes pratiques des activités de plein air, par exemple, et la mise en place de gestion écologique des milieux naturels (planter des haies, laisser les boisements vieillir, etc.) grâce à des outils contractuels spécifiques du réseau Natura 2000 : les contrats et chartes ;
  • veiller à ce que les manifestations, aménagements sur le territoire n’aient pas d’impact sur les habitats et espèces protégés par Natura 2000.

Toutes ces actions sont financées en grande partie par des fonds européens et par l’Etat. Natura 2000 n’est pas une mise sous cloche du territoire mais est vecteur d’un développement raisonné et concerté prenant en compte tous les aspects : environnemental, économique, social. Chacun de nous, résident ou estivant, a donc un rôle à jouer dans la préservation de notre environnement !

Zones Natura 2000