Descriptif

  • Équipés de casques sans fils, les auditeurs sont invités à s'immerger dans les documentaires sonores de nos deux autrices dans un cadre naturel exceptionnel. 2 séances : vendredi 24 et samedi 25 septembre de 14h à 16h .

    "Les chants du Barail #2" de Laure Carrier, produit par Translation avec le soutien de la bourse Gulliver et la RTBF.
    En 2015, j’entre pour la première fois au sein de la Maison d’Accueil Spécialisée Le Barail, pour participer à la création d’un jardin artistique.
    Au fil du temps, je rencontre les habitants de ce lieu. Je perçois leur appréhension directe du monde, sans filtre. Ils sont avec leur corps comme un immense capteur. La plupart n’ont pas l’usage des mots et s’adressent avec une sorte de radicalité, un débordement qui n’est autre que l’expression de leur créativité pour être au monde.
    J’écoute le « texte de leur voix », j’entends leur mélodie intime, un chant qui émane d’un souffle intérieur, une empreinte sonore. Telle est leur langue, un corps parlant.
    Barail signifie en occitan un enclos protecteur. Il partage avec le mot jardin une même origine ancienne issue du persan. Pour Gilles Clément, le jardin accueille ce que l’on a de plus précieux, la diversité du vivant.

    "Le sang de Ginette" de Sonia Cabrita, réalisé avec la bourse Brouillon d’un rêve sonore de la SCAM, et l'aide de la DRAC Nouvelle Aquitaine.
    Si c’était un documentaire, ce serait le portrait de ma grand-mère chasseresse. Si c’était un western, elle serait le shérif dans son ranch et moi, un cavalier solitaire.

    Écoutes suivies d'une rencontre avec les réalisatrices autour d'un café.
  • Types
    • Culturelle
    • Insolite

Ouverture

  • Ouvert du 24/09/2021 au 25/09/2021
    • Vendredi : de 14h00 à 16h00
    • Samedi : de 14h00 à 16h00

Tarifs & mode de paiement

  • Gratuit
  • Tarifs
    • Gratuit, réservation obligatoire (30 places disponibles) au 05 46 06 87 98