Thermalisme & bien-être :
à Saujon, des bulles anti-stress

Bienfaits et vertus de l’eau thermale de Saujon

Depuis 160 ans, les eaux pures extraites du sol de Saujon sont exploitées pour traiter les troubles liés à l’anxiété. Elles sont puisées à 200 mètres de profondeur, dans des couches géologiques qui remontent à une centaine de millions d’années (étage stratigraphique dit « Cénomanien »).

L’eau thermale tirée de la source des Chalets, dont l’exploitation complète depuis 1987 celle de la source historique du Puits Doux, fait la richesse et la réputation de Saujon. Typique du bassin aquitain, le caractère oligo-métallique de ce « fluide naturel » composé de nombreux minéraux – sodium, calcium, magnésium (ions à charge positive ou cations) et bicarbonate, chlorure, silice (ions à charge électrique négative ou anions) – lui confère des vertus dans le traitement de troubles anxieux, états dépressifs, insomnies.

Ces éléments, électriquement chargés, ont notamment la capacité de réguler la transmission de l’influx nerveux, de tonifier le corps et la peau dans les bains (grâce au chlorure de sodium), et de faciliter la relaxation musculaire (une propriété reconnue au magnésium).

Thermes de Saujon et parc des thermes

L’histoire des cures thermales remonte au Second Empire

L’ensemble de ces bienfaits thérapeutiques, sans doute identifiés par les populations locales depuis des siècles, est rationnalisé à l’époque du Second Empire par un médecin généraliste de Saujon, Louis Dubois. Ce praticien, inspiré par les travaux d’un professeur de la région parisienne qui importa d’Autriche une forme rudimentaire d’hydrothérapie à base de douches glacées, met en place les premières cures dans une petite bâtisse installée sur sa propriété charentaise, en bord de Seudre. Hasard ou coïncidence, c’est aussi l’année où Napoléon III, surfant sur la vague du thermalisme initiée par son épouse, l’Impératrice Eugénie, légiféra sur la question.

Son décret du 28 janvier 1860 stipule notamment qu’un avis médical n’est pas nécessaire pour fréquenter ce type d’établissement (sur place, le curiste n’est pas non plus dans l’obligation de consulter un professionnel de santé). Des souplesses réglementaires qui visaient alors à encourager l’ouverture de stations thermales et à créer un cadre favorable à leur prospérité.

À Saujon, les cabines de bains et douches installées par le Dr Dubois se structurent et se multiplient après la découverte de la source du Puits Doux. Son fils Stanislas prend le relais et édifie un centre thermal d’architecture néo-classique qu’il entoure bientôt d’un parc arboré de 50ha. Le site se définit alors comme une station hydrominérale et, pour répondre à une demande de séjours toujours croissante, loge ses résidents dans des chalets. En pleine mode des bains de mers, les curistes de Saujon s’offrent des escapades jusqu’aux plages de Royan qu’ils rallient par le chemin de fer pour une parenthèse iodée.

Au début du XXème siècle, après 40 ans d’activité, la réputation du centre thermal est déjà bien établie, comme l’atteste le texte d’une affiche publicitaire qui assimile l’équipement à une « station thermale de la détente nerveuse depuis 1860 ».

Cure thermale à Saujon, bienfaits de l'eau et soins pratiqués

Pourquoi choisir Saujon pour sa cure thermale ?

Quels sont les différents types de soins ?

Toujours géré par les descendants du fondateur, l’établissement est aujourd’hui associé à une clinique psychiatrique et propose un centre de bien-être : le spa thermal Philae et une école thermale du stress où les bonnes pratiques sont enseignées aux patients.

Dans ses murs, le complexe comprend 17 salles de bain, 4 salles de douche, 7 salles de massage et une piscine thermale où sont dispensés, en fonction des besoins et des pathologies diagnostiquées, des soins visant à aboutir à un sevrage des médicaments anxiolytiques : balnéothérapie (bain bouillonnant, bain en piscine, douche thermale), massage sous l’eau et suivi médical.

La durée totale d’une cure thermale est de 3 semaines soit 18 jours de soins pour ressentir pleinement les effets du traitement sur la santé. Le pouvoir de l’eau : une solution alternative naturelle pour faire face au stress et à l’anxiété du quotidien.

Comment faire pour aller en cure thermale ?

Les méthodes appliquées aux Thermes de Saujon sont validées et prises en charge par l’Assurance Maladie dans le cadre de cures conventionnées. Des cures libres, non remboursées, sont également possibles. Il suffit de réserver son séjour auprès de l’établissement. Les Thermes de Saujon sont ouverts toute l’année. Idéalement situés en centre-ville, ils sont faciles d’accès depuis la gare ferroviaire sur la ligne qui dessert Royan.

Trouver une location pour sa cure thermale

Le saviez-vous ? Différence entre thermalisme et thalassothérapie

  • Le thermalisme a essentiellement une visée curative dont les effets sont prouvés scientifiquement et reconnus médicalement. Il se base sur les vertus des eaux minérales dont les propriétés chimiques naturelles traitent des pathologies particulières. Les cures thermales sont encadrées par des médecins spécialistes.
  • La thalassothérapie a une visée préventive et relaxante. Elle utilise uniquement l’eau de mer et puise ses bienfaits de l’environnement marin (algues, boue marine…).