Tourisme responsable

Les eaux de baignade

Nos plages ont la certification du système de gestion de la qualité de nos eaux de baignade. L’objectif de cette certification est de garantir une méthode de surveillance et de gestion des eaux de baignade visant à améliorer la qualité de l’eau et à en informer largement le public, afin de protéger la santé des baigneurs. C’est un atout pour plus de sécurité sanitaire et aussi un facteur d’attractivité touristique.

Nos eaux de baignade font ainsi l’objet de prélèvements réguliers en saison par l’Agence Régionale de Santé (ARS) et par la Saur. Les résultats des analyses sont affichés à l’entrée des plages au niveau des postes de secours, en Mairies et dans les différents Bureaux d’Information Touristique. Pour information, la classification comprend 4 niveaux : insuffisant (moins), suffisant (1 étoile), bon (2 étoiles), et excellent qui équivaut à 3 étoiles.

Il vous est possible de suivre en direct l’évolution de ces prélèvements sur les plages de Destination Royan Atlantique en vous connectant au site gouvernemental sur la Démarche de Qualité des Eaux de Baignade ou sur celui de la Saur qui œuvre en partenariat avec Omer® sur la gestion active des eaux de baignade.

Pavillon Bleu

Ce label valorise les communes et les ports de plaisance qui mènent de façon permanente une politique de développement touristique durable. Pour obtenir cette distinction, en plus des critères impératifs concernant la sécurité, la gestion des déchets et l’information du public, les eaux de baignade doivent en premier lieu être classées en « Eau de qualité excellente ».

De plus, une des obligations à remplir pour obtenir – et conserver – le label, consiste à assurer le nettoyage et le traitement des déchets sur les plages. Les usagers qui la fréquentent sont donc vivement invités à faire eux-mêmes le tri de leurs déchets.

La pêche à pied

À marée basse, il est possible de s’adonner aux joies de la pêche à pied de loisir dans la Baie de Bonne Anse et depuis la plage du Galon d’Or (en prenant sur votre gauche) jusqu’à la plage du Phare de la Coubre. Toutefois, pour préserver les espèces, les pratiques de pêche sont encadrées et réglementées.

Dans la Baie de Bonne Anse, seule la pêche à la palourde est autorisée avec, pour conditions, une quantité maximale de 5kg par personne et une taille de 4cm minimum.

Sur la commune de La Tremblade Ronce-les-Bains, la pêche à pied est interdite à 25 mètres des parcs à huîtres.
Il y a une taille minimale des coquillages à respecter :
– 4 cm pour une moule
– 3 cm pour une coque
– 4 cm pour une palourde
– 4 cm pour les pétoncles
Les quantités maximales de pêche autorisées par personne et par jour sont également de 5kg pour les coques et palourdes.

Les règles d’or :

Le pêcheur à pied doit avoir à cœur de limiter sa pêche à ce qu’il mange.

Toute pierre retournée à la recherche de crustacés ou de coquillages doit être remise en place, afin de préserver la microfaune, base de la chaîne alimentaire. C’est pourquoi il faut également éviter de marcher sur les roches riches en coquilles.

Sachez enfin qu’une veille sanitaire permanente est assurée par la Direction Départementale des Territoires et de la Mer (DDTM) et l’ARS pour prévenir tout incident lié à une éventuelle pollution. Les résultats de ces contrôles sont affichés à l’Office de Tourisme et au port de La Palmyre. N’hésitez pas à en prendre connaissance avant d’aller pêcher.

Vacances responsables et Tourisme durable

En vacances, je suis un éco-touriste responsable qui participe à la préservation des ressources !

Pendant mon séjour, je m’engage à :

  • Adopter les bons gestes, ceux qui préservent les ressources et la consommation d’énergies
  • Pratiquer des activités sportives, de loisirs et de pleine nature respectueuses de l’environnement propices au bien-être et à la détente
  • Entrer en contact avec la nature, les espaces, les milieux naturels, la diversité des paysages, la terre et la mer, les couleurs de l’estuaire pour mieux respirer, se ressourcer, s’émerveiller en suivant les sentiers, chemins et pistes balisés
  • Échanger avec les habitants sur leur mode de vie, leurs habitudes, leur connaissance du territoire, leur savoir-faire
  • Participer aux fêtes locales, aux animations et aux rendez-vous culturels, musicaux, artistiques où se mêlent population locale et vacanciers, vie et traditions
  • Proposer des sorties ludiques, de découverte des patrimoines, de sites, d’histoire locale sur les conseils des Offices de tourisme auprès desquels seront déposés les guides.