Descriptif

  • Conférence « La Fête et les Jeux au Moyen Âge »
    Par Lucie Blanchard

    Le Moyen Âge, époque festive où l’on savait s’amuser ? C’est souvent une autre image que l’on a en tête, celle d’une période sombre et profondément pieuse.

    Pourtant, si l’on se tourne du côté des textes non religieux et des archives civiles, on découvre une époque qui sait se divertir à travers bals, cérémonies, tournois, fêtes princières et populaires, liées – ou non – au calendrier liturgique. La célèbre fête de Carnaval est justement une invention médiévale ! Pendant quelques jours, la ville s’anime et le bruit, les déguisements et les excès de gourmandise sont légion. C’est l’avènement de l’absurde et du monde à l’envers décrits dans la littérature comique, avant la longue période du Carême.

    D’autres fêtes religieuses liées au cycle agricole sont l’occasion de ces “fêtes de renversement temporaire” où la hiérarchie sociale s’inverse, où le rire est roi. Autour de Noël, des enfants prennent la place des prêtres, on célèbre même une messe de l’Âne ! Si l’Eglise cherche à maîtriser ces débordements, ils n’en font pas moins partie de l’année liturgique. Parfois tolérés et encadrés par l’institution religieuse, parfois interdits, ces événements ont une histoire qui débute bien avant le Moyen Âge.

    De la même manière, de nombreux jeux existent déjà : colin-maillard, les jeux de balle, les dés, les cartes à jouer, les échecs, etc. Mais tous n’ont pas bonne presse ! Les dés, utilisés pour des paris basés sur le hasard, reviennent à remettre en cause l’omnipotence divine. Les échecs, venus d’Orient et très appréciés des nobles, sont l’image de la stratégie politique mais aussi de la conquête amoureuse…

    Cette conférence se propose de vous faire découvrir cet univers du divertissement et son histoire, qui ont tout à voir avec les mentalités médiévales.
  • Types
    • Culturelle

Ouverture

  • Ouvert le 26/04/2019
    • Vendredi : à 18h30

Tarifs & mode de paiement

  • Gratuit