Road trip en van en Destination Royan Atlantique

Si on prenait la route ? Et si on traçait son chemin ? En solo, en amoureux, en famille ou entre amis, on tente l’aventure pour un séjour d’évasion et d’itinérance en van, en fourgon ou en camping-car…

« Ce n’est pas la destination qui compte, c’est le chemin qu’on emprunte »

Cette phrase bien connue est devenue un véritable phénomène que les initiés appellent la « vanlife ». C’est la vie (ou au moins les vacances) dans un véhicule aménagé en toute indépendance. On décide du « ici » et du « maintenant ». Il suffit de couper le ronronnement du moteur, de déplier les chaises et de se poser. Il n’y a plus que le silence de la nature. On se déconnecte du superflu pour se reconnecter à l’essentiel. On est libre de rester ou de partir. Entre vadrouille et débrouille, à chacun de mener son petit bonhomme de chemin.

Séduit ? Alors, on quitte le train-train quotidien pour nos chemins de traverse !

road trip en destination royan atlantique

Où aller en van ?

Avec sa mosaïque d’ambiances, la Destination Royan Atlantique s’adapte parfaitement à ce plaisir des choses simples. Entre coins secrets et spots à effet « waouh », on fait plusieurs voyages en un seul. Chemin faisant, les paysages défilent. On sillonne les routes au gré de nos envies ou même du hasard. Parfois, la rencontre devient guide. Lors d’un circuit en van ou fourgon aménagé, l’aléa est une opportunité qui se transforme en étape. On prend le prochain virage et nous voilà en bord de plage, en forêt, au milieu des marais, sur les coteaux ou bien ailleurs encore… Allez, en route ! On se laisse tenter par un week-end en van. On va y aller par quatre chemins.

Quoi faire en van ?

Jour 1 : la Côte Sauvage et la Forêt de la Coubre

On tourne la clé du van et direction la Presqu’île d’Arvert ! La Côte Sauvage, c’est notre bout du monde. Elle fait face à l’océan Atlantique (et aussi un peu à l’île d’Oléron). Avec ses 20 km de plages de sable fin, elle affiche des spots aux noms réputés : la baie de Bonne Anse, le phare de La Coubre, la Pointe Espagnole, le Galon d’Or… Les vagues sont puissantes et leurs bourdonnements rythment notre escale. C’est la conquête de l’ouest et des grands espaces à proximité de nos stations balnéaires. Bienvenue au paradis des surfeurs !

Si on préfère garder les pieds sur terre, on est toujours au bon endroit. La forêt de la Coubre s’étend sur près de 8000 ha. Idéal pour se sentir seul au monde, à l’ombre des pins. Ici, on est en plein milieu du poumon vert du Pays Royannais alors on respire ! Elle abrite plusieurs circuits de randonnées cyclistes (ou même pédestres) ainsi qu’une portion de la Vélodyssée.

Jour 2 : l’Estuaire de la Seudre

Nous voilà au nord de la Presqu’île d’Arvert. Au Mus de Loup, au pied du pont de la Seudre, on quitte les plages et la forêt pour entrer sur les marais ostréicoles. Les claires, telles des miroirs d’eau, ainsi que les chenaux transforment le lieu en labyrinthe naturel. Dans ce dédale naturel, les chemins de la Seudre nous conduisent vers les endroits les plus confidentiels et les lieux les plus atypiques :

  • Le port de la Grève
  • Les chenaux de Coux et d’Orivol
  • La butte de Beauregard
  • Le port de Chatressac
  • Le marais de Coulonges
  • Le village de Mornac-sur-Seudre, parmi « les Plus Beaux Villages de France »
  • Le port de l’Éguille

De port en port, les chemins de la Seudre, voies partagées, permettent aussi de reprendre les vélos. Chaque route peut mener à une autre ou bien se terminer en cul-de-sac au pied de l’estuaire. Même si tous les chemins ne mènent pas à Rome, ici on ne fait jamais fausse route ! Mais pour tout bon « vanlifer », la meilleure boussole reste la curiosité. Il faut oser sortir des sentiers battus avec peut-être en récompense la dégustation de salicorne à même le sol ou l’observation de l’envol d’un héron cendré.

road trip en van en destination royan atlantique

Jour 3 : l’Estuaire de la Gironde

Sur un coup de tête, on change de cap. On ne va pas s’arrêter en si bon chemin. Allez, on plie bagage pour le plus vaste estuaire d’Europe. On prend la « Route Verte » : direction le sud ! Pour les haltes, c’est au choix :

  • Port Marans
  • Talmont-sur-Gironde, parmi « les Plus Beaux Villages de France »
  • La baie de Chandorat et la tour de La Garde
  • Le port des Monards et la rivière de Chauvignac
  • Le port de Saint-Seurin d’Uzet
  • Le port de Mortagne-sur-Gironde

Que ce soit le long des carrelets, du haut des falaises, au milieu des marais ou sur un port, chaque promenade a quelque chose d’unique. Le voyage nomade permet d’être au plus proche de l’immensité de cet estuaire. Tout est plus vrai. Tout est plus fort.

Un dernier conseil pour la route ? On pose le fourgon, on prend le panier de pique-nique et on monte à la tour de Beaumont. Là, on domine l’estuaire de la Gironde pour un dernier coucher de soleil. Et puis le moment est venu de reprendre la route et de quitter notre territoire.

En van, en fourgon ou en camping-car, on fait un voyage qui nous ressemble. Un voyage au plus près de la Destination Royan Atlantique comme au plus près de nous-même. Alors, on part quand ?

itinérance en van aménagé

Où se garer avec un van ?

Infos pratiques

Un véhicule aménagé appartient à la catégorie des véhicules M1 qui regroupe les véhicules qui sont conçus pour le transport de passagers et comportent, en plus du siège du conducteur, huit places assises au maximum. Il est donc apparenté au véhicule classique. Selon le code de la route, les droits et obligations en matière de circulation et de stationnement sont les mêmes qu’une voiture.

Quelle différence entre camper et stationner ?

Le propriétaire d’un fourgon a le droit de stationner selon les règles du code de la route et même de rester à l’intérieur du véhicule. Il ne doit pas montrer de signes de camping. Il ne faut pas sortir tables et chaises, poser les cales sous les roues ou installer tout autre objet. Le camping « sauvage » (en dehors de structures spécialisées) est autorisé mais très limité. Il faut veiller à ne pas se garer :

  • dans un rayon de 200 m autour d’un point d’eau capté pour la consommation
  • sur les bords de mer
  • proche d’un site classé ou protégé ou proche d’un monument historique
  • dans les forêts, domaines et parcs classés
  • sur les zones préalablement interdites par une municipalité (arrêté)

À savoir

  • Un stationnement ininterrompu supérieur à 7 jours est considéré comme abusif et est donc puni d’une amende (Article R.417-12 du code de la route)
  • Par arrêté, un maire peut interdire l’accès de certaines routes ou certains secteurs, réglementer l’accès avec des conditions horaires ou restreindre le stationnement (Article L2213-4 du code général des collectivités territoriales)
  • Le camping sur la voie publique est interdit (Article R111-37 du code de l’urbanisme)

Où dormir en van ?

C’est LA question qu’on se pose le plus lorsqu’on voyage en van. Trouver un lieu sûr et autorisé pour passer la nuit. Si on n’a pas pris le temps de faire du repérage en amont, sur la Destination Royan Atlantique, on trouve de multiples aires de stationnement dans les zones touristiques à proximité des lieux d’intérêt. Intéressant aussi pour faire le plein d’eau.

Voir les aires de stationnement

Le van quand il pleut

Voyager en van, c’est aussi vivre au rythme de la nature, des éléments. Quand la pluie fait son apparition, on a aussi envie d’un peu plus de confort. Et quoi de plus réconfortant qu’une bonne douche chaude dans l’un des campings de la destination ?

Trouver un camping