Royan, terre et mer d’inspiration pour les cinéastes

Le film « #Moscou Royan », sorti sur les écrans le 21 novembre 2018, a été en grande partie réalisé dans la commune charentaise et ses alentours.

Depuis l’époque du pionnier Emile Couzinet, fondateur des premiers studios de tournage du littoral Atlantique (1930), les intrigues du septième art ont été nombreuses à se fondre dans le décor naturel de la Côte de Beauté. Près d’un siècle plus tard, le« #Moscou Royan » d’Elena Cosson Kizilova, ajoute une pellicule de plus à l’épais répertoire cinématographique de la station balnéaire dont Johnny Hallyday, héros négatif de « Point de Chute » en 1970, Philippe Noiret, fin limier dans « Noyade interdite » (1987) et Gérard Depardieu en retraité roots et désenchanté (« Mammuth » ,2010), constituent quelques-unes des plus belles têtes d’affiche.affiches cinema royan

Royan à l’heure du numérique

A des années-lumière de ces trois longs métrages aux relents ténébreux, « #Moscou Royan » est répertorié dans la catégorie des « feel good movies », ces films qui véhiculent un message positif propre à susciter, chez leurs spectateurs, un sentiment de bien-être et un goût presque palpable de revenez-y. Le scénario raconte l’histoire d’Olga, une jeune trentenaire d’origine russe employée au sein d’un grand groupe international à Paris. L’espace d’un été, cette cadre prometteuse change de cap et part en vacances à Royan où, dans l’espoir de raccrocher sa vie à ses rêves, elle entreprend de se laisser guider par les nouvelles technologies et les programmes algorithmiques.

Réalisatrice et principale protagoniste de cette œuvre personnelle et indépendante, coproduite avec son mari Alexandre (originaire de Charente-Maritime), Elena Cosson Kizilova a organisé un tournage de trois semaines dans la région : la fiction la met notamment en scène au domaine viticole de Gardrat, à Cozes. Des séquences ont également été filmées au zoo de La Palmyre et, à Royan même, au restaurant La Jabotière (où se déroule une soirée de connecting), dans le port et sur le sable fin de la plage de la Grande Conche. Dans l’arrière-pays, ses caméras ont aussi pu « prendre » les images d’un ponton de pêche au carrelet, dressé face à la mer…

Des acteurs charentais

La distribution fait la part belle à des comédiens locaux, parmi lesquels Dominique Courait, qui campe le rôle d’un viticulteur, et Olivier Tébily, ex footballeur professionnel des Chamois Niortais (1993-1998), reconverti depuis dans la gestion de bars-brasseries à Cognac. Au casting également, Donia Eden, vue dans « Les Michetonneuses » d’Olivier Doran (2018), « Le cœur des hommes 2 » de Marc Esposito (2007), « D’amour et d’eau fraîche » d’Isabelle Czajkja (2010) et « 24 heures, la vérité sur l’affaire Ilan Halimi » d’Alexandre Arcady (2014).

#Moscou-Royan est actuellement projeté au cinéma Lido de Royan et dans les cinémas de Charente-Maritime.